AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIG BANG S'EST REFAIT UNE BEAUTÉ Very Happy ! N'OUBLIEZ PAS D'ALLER VOUS RECENSER Wink

Partagez | 
 

 liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Liäla S. Purkhiser


citation :
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, ntomorrow, no tomorrow. And I find it kinda funny, I find it kinda sad, the dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take when people run in circles. it's a very very mad world, mad world.


MessageSujet: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:27

liäla slava purkhiser

"Taste me, drink my soul"
Liäla est le nom que m’ont donné mes parents. Née le 21 décembre 1990 à Skillington, je suis par conséquent âgée de vingt-deux ans. Et si c’est en Angleterre que j’ai vu le jour, c’est bien du sang anglais et russe qui court dans mes veines. Pour tout avouer, je suis hétérosexuelle et célibataire et je vis seule. Depuis six mois, je suis journaliste-stagiaire. Franchement, c’est pas mal, je m’en sors plutôt bien. Sinon, on me dit souvent que je ressemble à Anna Speckhart. Enfin, on dit de moi que je sens le peppermint.
"I don't give a damn about my reputation"
j'aime ▬ J'aime écrire, n'importe quoi, n'importe quand, n'importe où. J'aime écrire un poème minable sur une feuille de papier toilette, j'aime griffonner un début de roman dans la paume de ma main, j'aime hurler ma rage à grand coup de crayon sur une porte d'ascenseur. J'aime regarder par la fenêtre la nuit, et me faire peur en croyant voir des ombres étranges. J'aime la pluie, quand elle dégouline de mes cheveux et mouille mes joues. J'aime boire du thé et laisser traîner les tasses, qui feront de grandes marques circulaires sur la surface de mon bureau et sur mes feuilles de papier couvertes de mon écriture penchée. J'aime regarder des films d'horreur, tard dans la nuit et avoir peur quand je dois monter à l'étage parce que j'ai oublié de fermer une fenêtre et que les volets claquent contre la façade. J'aime rigoler à en avoir mal au ventre, rigoler à m'en rouler par terre, rigoler à en pleurer et ne plus pouvoir respirer. J'aime le bruit d'un stylo grattant une feuille de papier. J'aime l'odeur des vieux livres et de l'essence. J'aime faire croire que je suis une dure et que j'ai peur de rien. J'aime les histoires tristes, qui donnent envie de se tirer une balle. J'aime regarder l'intérieur éclairé des maisons quand moi, je suis seule dehors et dans le noir. J'aime quand quelqu'un me dit que je suis spéciale. J'aime surprendre. J'aime être souriante et j'aime bouder comme une enfant. J'aime traîner des pieds et user la semelle de mes chaussures. J'aime me faire peur et psychoter. J'aime mon imagination débordante. J'aime être la première au courant de tout et j'aime mettre mon nez dans les affaires qui ne me regardent pas.
j'aime pas ▬ J'aime pas pleurer, j'aime pas manger. J'aime pas les exorcismes, les églises, les cimetières et aussi les phacochères. J'aime pas quand il faut chaud et quand il fait beau. J'aime pas les maths, les sciences, les trucs trop concrets, en somme. J'aime pas les gens qui se plaignent, qui pleurent pour rien et qui sont faibles. J'aime pas les longs dîners qui s'éternisent et qui se terminent alors que t'es en train de piquer du nez sur ton foi de veau. J'aime pas prendre des bains. J'aime pas regarder dans un miroir, j'ai toujours peur qu'il y ait quelqu'un derrière moi. J'aime pas les caves. J'aime pas les couloirs étroits. J'aime pas les placards et les portes qui ferment pas. J'aime pas être attirer par ce que je n'aime pas et ce qui me fait peur. J'aime pas quand je m'imagine des tas de trucs alors qu'en fait, y'a rien. J'aime pas quand je me réveille en sursaut la nuit. J'aime pas quand on ne me prend pas au sérieux et qu'on me traite comme une gamine. J'aime pas que l'on ne respecte pas mon travail. J'aime pas quand mon stylo n'a plus d'ancre. J'aime pas me tordre les chevilles. J'aime pas fumer. J'aime pas les papillons et les gens qui tournent en rond.
que penses-tu des taupes ? ▬ Les taupes ? C'est vile, sournois et ça fait peur. Ça me fait peur. Mais, comme tout ce qui me fait peur, ça m'attire. Les taupes représentent pour moi un tremplin vers le statut de journaliste, vers la reconnaissance de mes semblables envers ma personne et mon travail. Alors, même si ça me fout la trouille et que parfois, j'en dors pas de la nuit, j'ai envie d'en savoir plus. Pour ça, je suis prête à aller les trouver ces taupes et à leur faire cracher tout leur savoir.
"Sweet dreams are made of this"
Alors, moi c'est Marion mais bon, on me connait aussi sous le nom de Cucumber. Je suis un petit concombre de dix-huit ans et en plus, il me manque des dents. J'aime bien avoir peur, même si je suis une vraie trouillarde. Et puis, la nuit, vers une heure du matin, j'entends des bruits de pas juste au dessus de ma tête ! Aaaaaaaaaaaah ! Je suis légèrement flippée de tout mais bon, j'fais genre que non non, j'ai pas peur de passer dans un couloir, même plongé dans le noir ... Sinon, bah, le forum envoie du pâté et j'espère vraiment qu'il va durer. Ay caramba petit dromadaire baveux et fais gaffe sous ton pieux !
bannière et icônes par (c) tumblr et sunlitdays.


les revenants ne vont pas en revenir.

"But here I am and I can't seem to see straight"


« You said you would be out for a while, now it's been a year you should be back home. Micro-waving meals-for one, the more then I sleep, the more I get tired. »

Liäla n'avait jamais connu son père. Enfin, tout ce qu'elle savait de lui, c'était ce que sa mère voulait bien lui dire, lorsqu'elle daignait se lever et sortir de sa chambre plongée dans l'obscurité. C'était un salaud, voila ce qu'elle disait. Liäla, elle, n'a jamais éprouvé de haine envers son père. Après tout, il avait décidé de se barrer, c'était son choix. Chacun est maître de sa vie, n'est ce pas ? Il devait avoir une bonne raison d'avoir laissé en plan sa mère et sa grande sœur. Et elle, aussi. Ainsi, la vie de Liäla commençait mal. Elle n'avait pas de père et sa mère était dépressive. Cette dernière fumait cigarette sur cigarette et se contentait de sortir de temps en temps de sa chambre enfumée et plongée dans le noir pour aller piocher quelques trucs à manger dans le frigo. C'est à peine si elle se lavait. Liäla en était écœurée. Ainsi, c'est sa sœur qui s'occupait d'elle, du moins, jusqu'à ce qu'elle soit en âge de pouvoir se gérer toute seule. Et croyez-moi, Liäla a très vite fait le choix de se débrouiller toute seule, plutôt que de compter sur sa sœur. Et puis, l'ambiance entre les deux jeunes filles étaient tendues, si bien qu'il leur arrivait très souvent de se disputer et de se jeter des trucs au visage. Des trucs qu'elles avaient sous la main. Casseroles, chaussures, pot de fleurs, ... Très vite, Liäla développa l'art d'esquiver toute sorte d'objet, et heureusement pour elle. Bien sûr, elle n'était pas la dernière lorsqu'il s'agissait de remettre sur le tapis des petits détails inutiles pouvant mettre sa sœur en colère. A dire vrai, elle y prenait même plaisir. Liäla détestait sa pseudo famille. D'ailleurs, elle ne considérait même pas sa mère et sa sœur comme sa famille. Juste comme des gens avec lesquels elle devait partager un toit. D'ailleurs, elle évitait un maximum d'évoquer sa mère et sa sœur.

« There's a long long road to reach your house, and I arrived just before the sunset. And you said welcome with your eyes, and we said, nothing at all. »

Liäla traversait d'un pas pressé les couloirs du lycée mais ralentit devant la salle où avait lieu sa colle et entra, feignant la nonchalance. Elle jeta un regard en biais au prof puis, se laissa tomber sur une chaise, tout au fond de la salle. Elle l'avait vu mais faisait semblant de rien. Quelques places plus loin, la fille qui avait attiré son attention depuis quelques jours la regardait, sans se cacher. Liäla attendit qu'elle tourne la tête pour l'observer une nouvelle fois. Elle n'avait pas d'affaire, rien. Elle se contentait d'être là et d'attendre que l'heure passe. Elle ressemblait un peu à Liäla mais elle dégageait un côté désinvolte naturel que Liäla n'avait pas. Cela faisait trois jours qu'elles se retrouvaient en colle. Bien sûr, elles n'étaient pas les seules dans la salle. D'autres élèves étaient là mais ils étaient tellement transparents que Liäla avait été obligé de remarquer la brune et sa nonchalance non feinte. Liäla cessa de l'observer et tira de sa poche une feuille toute froissée et un vieux stylo mâchouillé. Elle avait horreur des crayons mâchouillés, elle trouvait ça dégueulasse mais, c'était plus fort qu'elle. Elle écrivit sans relâche, des mots qui n'avaient pas de sens, des rimes incomplètes et des débuts de poèmes, jusqu'à ce que la sonnerie annonçant sa délivrance retentit. Liäla sortit sans se faire prier mais fit volte face au beau milieu du couloir lorsqu'elle sortit une main sur épaule. Viens, on va faire un tour, ordonna la jolie brune en souriant.

« We'll cross the seas, and we will brave storms in a paper boat to leave, leave, forever leave the everlasting land. »

Liäla clencha une nouvelle fois la poignée de la porte de sa chambre. Elle était encore verrouillée. La jeune fille poussa un soupir et se dirigea vers l'unique fenêtre de la pièce. Liäla regarda au loin et frissonna. Il faisait noir dehors, c'était une nuit sans étoile. D'un coup sec, elle ouvrit la fenêtre. La lune donna un éclat morbide à la rue et Liäla était persuadée qu'il y avait aussi du brouillard. Elle poussa un hurlement lorsque quelque chose de dur et de froid vint heurter sa joue avec force. Un caillou. Billy venait de lui balancer un caillou. Mais merde, je vais me faire repérer si ça continue, râla Liäla à l'intention de la brune. Allez, bouge tes fesses, j'en ai marre d'attendre ! Liäla leva les yeux au ciel. Sa sœur l'avait privé de sortir et l'avait enfermé dans sa chambre. Le seul moyen pour elle de retrouver sa liberté était de passer par la fenêtre de sa chambre, située au premier étage. C'était risqué, surtout pour quelqu'un d'aussi habile que Liäla. La jeune fille passa une jambe par dessus le rebord de la fenêtre et allait passer sa tête à l'extérieur lorsqu'elle donna au passage un coup dans le montant de la fenêtre, qui coulissa et retomba sur le haut de son crâne. Cette fois, elle ne cria et jura en silence mais le montant avait lourdement heurté sa tête dans un son, certes très mélodieux mais surtout pas discret du tout qui aurait pu réveiller les morts. Liäla, toujours à cheval sur le rebord de la fenêtre, tendit l'oreille. Hormis les gloussements de Billy qui l'attendait toujours en bas, dans la pelouse, elle entendait bien distinctement du mouvement dans la chambre de sa sœur, située juste à côté de la sienne. Bientôt, des pas se rapprochèrent de la porte de sa chambre et elle entendit sa sœur trifouiller dans la serrure. Liäla jeta un regard désespéré à Billy, qui avait cesser de rire et s'était figée, attendant que Liäla se fasse étriper par sa maudite sœur. Liäla regarda la poignet de la porte de sa chambre tourner dangereusement puis, regarda Billy, qui tendait les bras et lui ordonnait de sauter. Ni une ni deux, Liäla se laissa tomber dans le vide et atterrit en plein sur Billy. Les deux filles s'écroulèrent par terre et elles aperçurent bientôt la tête de Joey, la sœur de Liäla, qui hurlait que tout cela allait très mal finir. Ni une, ni deux, Liäla se releva et tira Billy par le bras. Les deux jeunes filles s'éloignèrent en courant et rigolant. Un peu plus loin, elles durent s'arrêter pour reprendre leur souffle et continuèrent à rigoler de plus belle.

« She's a queen, she's a queen and her anger grows. She's a queen, she's a queen and I'm breeding owls. »

Y'a qui a ton avis ?, demanda Billy, observant avec curiosité le bâtiment se trouvant devant elle. J'en sais rien et je m'en fous. Liäla regarda d'un œil noir l'église qui se dressait devant elle. Elle n'avait pas envie d'y aller et n'y irait pas, quoi que sa sœur puisse lui dire. Pour Liäla, ce n'était pas sa mère que quelques personnes venaient pleurer. Ce n'était pas sa mère qui était enfermée dans un socle en bois et qui allait finir sous terre, bouffée par les vers. Ce n'était pas sa mère qui avait fini par crever, à force de fumer, de boire et de rester enfermer. C'était juste une personne que Liäla aurait préféré ne jamais connaître. C'était une personne qui lui faisait honte et qu'elle n'allait pas regretter. Les portes de l'église s'ouvrirent et des hommes en noir en sortirent, portant à bout de bras le cercueil qui contenait celle qui se faisait autrefois appeler sa mère. Suivait Joey, sa sœur, qui essuya quelques larmes. Puis, deux personnes que Liäla ne connaissait pas. D'ailleurs, elle se demandait pourquoi ces inconnus prenaient la peine de venir enterrer une femme que personne n'avait aimé et que personne n'allait regretter. Liäla observa sans rien dire sa sœur lui jeter un regard noir et s'en aller vers le cimetière, où le cercueil allait être mis en terre. Billy fit une bulle avec son chewing-gum. Et les deux filles restèrent là, assises dans l'herbe, à contempler les vitraux de l'église, les bulles de chewing-gum de Billy éclatant parfois, rompant le silence.

« Oh you gave, oh you gave me a map to find a way out, and you gave me a mirror to see who I became. »

Affalées par terre, sur le trottoir, Billy et Liäla regardaient la lune. Putain, mais t'imagine un peu ! Imagine un peu les trucs qui se promenaient juste sous notre nez ! Liäla sourit et répondit : Nan mais, ils étaient pas sous notre nez quand même ! Ils étaient, j'sais pas moi où ils étaient. Dans un endroit à eux, j'imagine. La nouvelle avait fait le tour de la ville en moins de deux. D'ailleurs, au journal, on parlait presque que de ça. Des espèces de monstres, des taupes qu'on les appelait. Ici, à Skillington. C'était dingue, ne cessait de se répéter Liäla depuis qu'elle avait appris la nouvelle. Et, elle n'avait pas eu à réfléchir bien longtemps pour se rendre compte que la vie lui offrait enfin une chance. Une chance pour percer dans le métier, pour s'imposer une bonne fois pour toute et montrer qu'elle avait beau être qu'une stagiaire, elle en avait dans le crâne et dans le ventre. Bien sûr, elle avait peur mais elle sentait qu'elle pouvait surmonter ça. Après tout, c'était sa carrière qui était en jeu. Comment tu vas faire ?, interrogea la brune, à côté d'elle. C'était ça qui était bien avec Billy. Pas besoin de long discours pour se faire comprendre. J'en sais rien, j'en sais absolument rien, répondit Liäla. Comment approcher les taupes et leur soutirer ce qu'elles savaient ? Comment infiltrer leur monde et faire part de ses découvertes aux habitants de Skillington et au reste du monde ? C'était ce qui restait problématique. Liäla se leva brusquement, faisant au passage sursauter Billy. Viens ! Billy tendit la main et Liäla la saisit pour aider son amie à se relever. Où ça ? Je sais pas. On va faire un tour du côté de Ghost Village. Dis, on pourra aller voir le vieux manoir abandonné qu'y'a au bout de la rue ? Ouais, t'inquiète. Bras dessus, bras dessous, les deux jeunes femmes traversèrent la rue éclairée par seulement quelques réverbères.

bannière par (c) tumblr.


Dernière édition par Liäla S. Purkhiser le Mer 11 Jan - 23:48, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:36



Oh la petite journaliste j'aime beaucoup le pv de Lïala, en plus c'est je pense un personnage qui peux se révéler extrêmement importante dans l'avancé du forum I love you. Bienvenue à toi dans notre univers de doux cauchemars et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Liäla S. Purkhiser


citation :
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, ntomorrow, no tomorrow. And I find it kinda funny, I find it kinda sad, the dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take when people run in circles. it's a very very mad world, mad world.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:42

Merci beaucoup !
Alors, je fais déjà ma chiante Rolling Eyes mais en fait, j'avais réservé Rooney Mara avant l'ouverture du forum mais, vu que j'ai craqué sur le pv de Liäla, ce serait possible d'enlever ma réservation du bottin ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elizée Brezons


citation :
Les serments d'amour ne comportent pas de sanction.



MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:42

Bienvenue sur le forum, tu as choisi un excellent pv' =)
Si tu as le moindre problème ou la moindre hésitation concernant le forum, n'hésite pas Wink



EC.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:43


Pas de soucis je m'occupe d'enlever la réservation , et je suis bien ravie que tu es craqué pour ce pv
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Spirit



MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:45

j'avoue, notre premier humain, je crois ! bienvenue I love you
un admin t'enlèveras ta réservation, je pense ♥️

EDIT : voilà, j'ai rien dit xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sade A. Kitaëv


citation :
« Un grand port tranquille d'eau iridescente. Des torchères à gaz abandonnées brûlent sous l'horizon noyé de fumée. Puanteur de mazout et de bouches d'égout. Des requins empoisonnés sillonnent l'eau noire, crachant le soufre de leurs foies putréfiés, négligeant un Icare disloqué et sanglant. »


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 18:46

Han, la p'tite journaliste, j'ai hâte de voir de quel côté tu vas nous la faire sombrer, bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Liäla S. Purkhiser


citation :
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, ntomorrow, no tomorrow. And I find it kinda funny, I find it kinda sad, the dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take when people run in circles. it's a very very mad world, mad world.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Mer 11 Jan - 19:11

Merci à vous tous ! 8D

Le forum est vraiment magnifique, vous avez fait du très bon travail et j'ai hâte de faire évoluer Liäla dans ce superbe contexte.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Jeu 12 Jan - 2:26



Ma première validation, j'suis toute émue . Tout est parfait ma jolie, tu sentiras donc la menthe poivrée désormais I love you. N'oublis pas de recenser ton avatar et de demander un logement, bon jeu sur big bang
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Liäla S. Purkhiser


citation :
All around me are familiar faces, worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses, no expression, no expression. Hide my head I want to drown my sorrow, ntomorrow, no tomorrow. And I find it kinda funny, I find it kinda sad, the dreams in which I'm dying are the best I've ever had. I find it hard to tell you, I find it hard to take when people run in circles. it's a very very mad world, mad world.


MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   Jeu 12 Jan - 8:12

Aaaaaaaah, merci. J'ai hâte de commencer à rp !!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses   

Revenir en haut Aller en bas
 

liäla Ϟ don't break my heart and I won't break your heart-shaped glasses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» how to break a heart (avery)
» scorpiana ▷ cause when a heart breaks no it don't break even.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Connaissez-vous Prison Break ?
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang :: RACINES DE PISSENLITS :: Savoir faire bouh :: fiches validées-