AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIG BANG S'EST REFAIT UNE BEAUTÉ Very Happy ! N'OUBLIEZ PAS D'ALLER VOUS RECENSER Wink

Partagez | 
 

 Contes et légendes de Skellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Lock Shock and Barrel

Oogie Boogie nous surveille, faut pas qu'il rouspète.


MessageSujet: Contes et légendes de Skellington   Mar 10 Jan - 17:11

Mythologie souterraine
Il faut mieux y croire



Le croque-mitaine. Si, dans le pays des enfants sages, le croque-mitaine n'est qu'un monstre imaginaire qu'on décrit aux enfants pour les obliger à obéir aux adultes, chez les taupes, c'est loin d'être un conte. Le croque-mitaine est immense et courbé, il n'a pas de poils mais seulement une peau lisse et craquelée de couleur blanc cassé, et la bosse sur son dos l'oblige à marcher courbé. Son ombre contre les murs des chambres terrifie les enfants, et comme son nom l'indique si bien: il se régale des mains des petits insolents. À Skellington, on chasse le croque-mitaine, car tous les enfants sont de mauvais enfants, et le croque-mitaine veut donc tous les manger. Autant vous dire que lorsqu'un enfant hurle « croque-mitaine » en pleine nuit, les parents se précipitent avec entre les mains ce qui fait le plus peur au croque-mitaine: une paire de gants en fer.

Kali. Si les taupes ne sont pas très évoluées en matière de société, ni de religion, elles ont en revanche des croyances particulièrement fortes. Kali est la déesse noire responsable de tous les maux qui sévissent sur Skellington. Représentée par un tas de boue entouré d'une cape noire transparente, elle se déplace sans bruit derrière les taupes et leur joue de mauvais tours. Lorsque deux taupes s'installent dans un endroit où elles ont élu domicile, la coutume veut qu'elles déposent un tas de boue devant leur porte. Ainsi, on montre à Kali qu'on ne l'oublie pas et qu'on la respecte, mais aussi qu'on préfère qu'elle se tienne à l'extérieur du logis.

Codey-de. Il vit sous la terre de Skellington, et personne, je dis bien personne n'irait se risquer à le déranger pour voir à quoi il ressemble. Si un chercheur se prenait à étudier les taupes, il en arriverait sûrement à cette conclusion que Codey-de (« terre qui respire », en langage taupe) n'est autre que la terre elle-même, qui se soulève lors des nombreux tremblements de terre qui sévissent sur Skellington. Mais rien n'est sûr au pays des monstres, et personne là bas ne vous dira que Codey-de n'est qu'une métaphore. Parfois, quand Codey-de respire trop fort, la terre se met à gonfler et le sol tremble. Les jours de grand froid, on dit que Codey-de est malade et qu'il fait geler le sol par son simple souffle. Sur Hilk, on trouve un trou creusé dans la terre. Parfois, un souffle putride sort du trou et répand une odeur répugnante sur tout le flanc de la colline, qui descend parfois jusqu'à la ville. On dit que c'est le seul passage pour rejoindre Codey-de, mais personne n'a jamais essayé d'y entrer.

Durshana. En langage taupe, la terminaison -a ne symbolise absolument pas le féminin, et le -o jamais le masculin. Durshana n'est ni homme ni femme, car à partir du moment où un être ne peut se reproduire, procréer, donner la vie, les taupes ne prennent pas la peine de lui administrer un féminin ou un masculin. Durshana n'est autre qu'un animal qui vit à Skellington et dont les taupes utilisent la chair sèche et filandreuse pour fabriquer des robes pour les filles. On ne saurait comparer Durshana à un animal terrestre, peut-être un sanglier mêlé avec un ours brun, surmonté des piquants d'un hérisson. Ce sont les taupes masculines qui chassent Durshana, et on considère que l'animal est bien tué quand il « se laisse tuer », c'est-à-dire quand la chasse n'est pas trop difficile et que l'animal se laisse rapidement distancer. Si la taupe voit que le Durshana qu'elle chasse n'est pas décidé à se laisser attraper, elle suspend la chasse et y retournera plus tard. Les robes en peau de Durshana sont les plus précieux des vêtements de Skellington, et rare sont les taupes à en posséder. Une taupe portant une robe en Durshana sera obligatoirement respectée durant le temps qu'elle la portera.
Revenir en haut Aller en bas
 

Contes et légendes de Skellington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contes et légendes de Brocéliande
» Contes et légendes d'un monde oublié [Ezio]
» Contes et Légendes de Bretagne
» Tour de Jeu
» Contes et légendes (Alie et ledha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang :: REZ DE CHAUSSÉ :: Musée des horreurs :: Annexes-