AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIG BANG S'EST REFAIT UNE BEAUTÉ Very Happy ! N'OUBLIEZ PAS D'ALLER VOUS RECENSER Wink

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Spirit



MessageSujet: L'histoire sans fin   Mer 4 Jan - 14:41



L'HISTOIRE SANS FIN
World serves its own needs, regardless of your own needs

« Le commencement d'une histoire, une histoire sans fin. Une histoire que vous construirez de toutes pièces et à laquelle vous ajouterez votre pierre, l'une après l'autre, afin de contribuer à la naissance du mythe. »

Un jeu bien simple et qu'on retrouve sur d'innombrables rpg. Seulement, celui-ci est différent. L'histoire ne devra pas dévier du contexte original, à savoir celui imposé par l'univers de ce cher Tim Burton. Laissez-vous aller à votre imagination et copiez-collez le message ci-dessous avant d'inscrire en italique votre rajout.
Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 14 Jan - 0:39



Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approchent sous le couverts des arbres. Ils sont alors coupés par la traversé incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Elizée Brezons


citation :
Les serments d'amour ne comportent pas de sanction.



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 27 Jan - 19:34

Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approche sous le couvert des arbres. Ils sont alors coupés par la traversée incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage. Son regard luisant se tourne lentement vers eux dans un grincement métallique, et deux billes vertes les transpercent du regard. Les enfants se figent, un frisson d'angoisse parcourt leur groupe. Qu'est-ce que c'est encore que cette bestiole là ?



EC.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 29 Jan - 13:11



Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approche sous le couvert des arbres. Ils sont alors coupés par la traversée incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage. Son regard luisant se tourne lentement vers eux dans un grincement métallique, et deux billes vertes les transpercent du regard. Les enfants se figent, un frisson d'angoisse parcourt leur groupe. Qu'est-ce que c'est encore que cette bestiole là ? Heureusement le petit dernier, toujours en retard avec ses deux jambes gauches et ses poumons de crécelles arrive à leur auteur et s'exclame : SI ON LA CAPTURE ON AURA PLEIN DE DENTS !
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Elizée Brezons


citation :
Les serments d'amour ne comportent pas de sanction.



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 29 Jan - 16:11

Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approche sous le couvert des arbres. Ils sont alors coupés par la traversée incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage. Son regard luisant se tourne lentement vers eux dans un grincement métallique, et deux billes vertes les transpercent du regard. Les enfants se figent, un frisson d'angoisse parcourt leur groupe. Qu'est-ce que c'est encore que cette bestiole là ? Heureusement le petit dernier, toujours en retard avec ses deux jambes gauches et ses poumons de crécelles arrive à leur hauteur et s'exclame : SI ON LA CAPTURE ON AURA PLEIN DE DENTS ! Son cri agit comme un déclencheur. Dans le silence de la nuit, les enfants se glissèrent furtivement derrière des troncs d'arbres, encerclant la créature en attendant le moment propice. Alors, le plus âgé d'entre eux, pré-pubère, cria à plein poumons : À L'ATTAQUE !



EC.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Vitriol Sous-terre

Admin
citation :
Alors je rameute mes vieux potes et on passe de chouettes soirées à écouter la machine à laver nous seriner Sweet and Low et Lessiveuses's Boogie ; et la sinistre écrémeuse, vivant fossile, aussi aigrie que du beurre de yak rance, cavale après l'aspi; feulant tel en léopard. La banlieue renferme assez d'horreurs pour rassasier un millier de castrats.


MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 29 Jan - 16:14



Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approche sous le couvert des arbres. Ils sont alors coupés par la traversée incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage. Son regard luisant se tourne lentement vers eux dans un grincement métallique, et deux billes vertes les transpercent du regard. Les enfants se figent, un frisson d'angoisse parcourt leur groupe. Qu'est-ce que c'est encore que cette bestiole là ? Heureusement le petit dernier, toujours en retard avec ses deux jambes gauches et ses poumons de crécelles arrive à leur hauteur et s'exclame : SI ON LA CAPTURE ON AURA PLEIN DE DENTS ! Son cri agit comme un déclencheur. Dans le silence de la nuit, les enfants se glissèrent furtivement derrière des troncs d'arbres, encerclant la créature en attendant le moment propice. Alors, le plus âgé d'entre eux, pré-pubère, cria à plein poumons : À L'ATTAQUE ! Les jeunes taupes transformées en félins des forces-spéciales charges tous ensemble dans un rugissement d'enfer. La pauvre poupée-machine à sous parait terrorisée, figée sur place à simplement battre des bras pour tenter une piètre parade.
Revenir en haut Aller en bas
http://oogie-boogie-road.forumgratuit.org

avatar
Elizée Brezons


citation :
Les serments d'amour ne comportent pas de sanction.



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Lun 30 Jan - 12:24

Minuit, l'heure du crime. La lune, ronde et pleine, surplombait la forêt envahie par les ténèbres, le hurlement strident du vent troublant la douce quiétude des bois. Pourtant un groupe d'enfants, bruyants et agités, s'approche sous le couvert des arbres. Ils sont alors coupés par la traversée incongrue d'une poupée-machine-à-sous sauvage. Son regard luisant se tourne lentement vers eux dans un grincement métallique, et deux billes vertes les transpercent du regard. Les enfants se figent, un frisson d'angoisse parcourt leur groupe. Qu'est-ce que c'est encore que cette bestiole là ? Heureusement le petit dernier, toujours en retard avec ses deux jambes gauches et ses poumons de crécelles arrive à leur hauteur et s'exclame : SI ON LA CAPTURE ON AURA PLEIN DE DENTS ! Son cri agit comme un déclencheur. Dans le silence de la nuit, les enfants se glissèrent furtivement derrière des troncs d'arbres, encerclant la créature en attendant le moment propice. Alors, le plus âgé d'entre eux, pré-pubère, cria à plein poumons : À L'ATTAQUE ! Les jeunes taupes transformées en félins des forces-spéciales chargent toutes ensemble dans un rugissement d'enfer. La pauvre poupée-machine à sous parait terrorisée, figée sur place à simplement battre des bras pour tenter une piètre parade. Les enfants se ruent sur elle, des pierres atteignent ses bras. Ses yeux vitreux se remplissent de larmes, sa bouche se tord en un cri discordant. Ses attaquants sont tout prêt de l'avoir quand un headcase mole bien connu de Skillington pour sa perversité sort des fourrés.



EC.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'histoire sans fin
» Histoire sans queue ni tête
» [Menue-tâche] Histoire sans parole… ou presque. (Kinimo)
» L'histoire sans fin...
» L'histoire sans queue ni tête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Big Bang :: LINCEULS HILARANTS :: Chuchotements démoniaques :: Jeux insensés-